Etat des lieux du COVID en Bretagne

6
Partager :

Le 16 mars à 17h30, le nombre de cas de Coronavirus Covid-19 confirmés en Bretagne depuis l’apparition du virus sur le territoire est maintenant 213 :

Trois morts sont à regretter.

Il convient de noter que si les autorités publiques persistent à laisser les Parisiens qui rouillent actuellement en Bretagne, les cas pourraient augmenter de manière significative, puisque l’Ile de France est devenue nettement plus contaminée que la Bretagne. Le précédent italien devrait inciter les autorités à réagir rapidement.

  • Don de sang

Malgré l’éclosion de Covid-19, le besoin de produits sanguins demeure essentiel. Les lieux de collecte sont considérés par les autorités étatiques comme des lieux publics agréés parce qu’ils sont vitaux et indispensables, tout comme les hôpitaux. EFS Bretagne invite la population à prendre rendez-vous pour le don de sang ou de plaquettes dans ses six maisons de dons ouvertes tous les jours, en particulier les étudiants dont les institutions ont fermé leurs institutions. Il est également important de continuer à participer aux collectes de sang qui doivent être maintenues dans les municipalités de la région. Les personnes présentant des signes cliniques infectieux ne devraient pas se présenter aux sites de collecte. Informations : www.dondesang.efs.sante.fr

  • Gestion des patients dans la ville

Dans la phase épidémique, comme lors d’une épidémie de grippe, les patients de forme simple ou modérée devront pouvoir être pris en charge dans la ville en utilisant les ressources médicales et les ambulanciers du territoire et mobiliser tous les acteurs. Ces soins ambulatoires sont destinés à être organisés par Les professionnels de la santé des patients habituels basés sur les recommandations nationales qui ont été transmises aujourd’hui aux professionnels de la santé.

  • Formation de professionnels chez Covid-19

Un outil de formation de masse destiné aux professionnels a été développé par l’EHESP en collaboration avec la Mission nationale de coordination des épidémies et des risques biologiques (COREB), l’Association nationale des centres d’éducation d’urgence (ANCESU), les Sociétés savantes (SPILF, SF2H) et l’Institut Pasteur. Ce corpus de « capsules vidéo » disponible sur la page Covid-19 du site du Ministère de la Solidarité et de la Santé sera progressivement enrichi. Il est recommandé que cet outil de formation soit largement diffusé.

Mesures visant à atténuer les effets de la flambée

Suite aux annonces faites par le Président de la République le 12 mars, puis par le Premier Ministre le 14 mars, visant à freiner la la propagation du virus et pour protéger la santé de tous, les services publics en Bretagne, en coopération avec leurs partenaires/collectivités locales, organisent la mise en œuvre de ces mesures sur le territoire.

  • Crèches, établissements de premier et deuxième degré, établissements d’enseignement supérieur et CFA

Du lundi 16 mars jusqu’à nouvel ordre, les pépinières sont fermées. Les écoles, les collèges, les lycées et les établissements d’enseignement supérieur et les centres de formation à l’apprentissage (publics et privés) n’accueillent plus les élèves et les étudiants que si des dispositions spécifiques sont prévues pour les enfants des professionnels de la santé ou si elles sont mobilisées dans la gestion des crises.

L’ accueil des enfants par les gardiens de garderies n’est pas affecté par ces nouvelles mesures – elles sont fournies normalement. De même, les microcrèches peuvent continuer à accueillir les enfants, condition qu’ils ne dépassent pas le nombre de 10 enfants.

  • Mise en place d’un système de garde d’enfants à l’intention du personnel chargé de la gestion de la crise sanitaire

Par dérogation, un service de garde d’enfants est mis en place pour le personnel de gestion des crises sanitaires : — tout le personnel travaillant dans des établissements de santé publics et privés — tout le personnel travaillant dans les institutions médicales et sociales pour personnes âgées et handicapées — professionnels de la santé, médicaux et sociaux — le personnel responsable de la gestion de l’épidémie dans les agences régionales de santé (RHA), les préfectures et les responsables de la gestion des épidémies affectés à l’équipe nationale de gestion des crises. Cette liste peut être réévaluée à la lumière d’un processus de fin de travail consistant à identifier les fonctions essentielles.

> L’accueil des enfants de ces professionnels, âgés de 3 à 16 ans

Cette réception dans les écoles et les écoles, publiques et privées, est organisée de manière à ce que les groupes ne dépassent pas 8 à 10 enfants au maximum.

Pour toute question, le Rectorat a ouvert une hotline dédiée du lundi 16 mars (8:00 – 12:00 – 14:00 – 17:00) : 02 23 21 73 50 Le 16 mars, 3688 élèves ont été accueillis dans 960 écoles de la région.

> L’accueil des enfants de ces professionnels, de moins de trois ans

Ces enfants continuent d’être logés dans des crèches hospitalières où ils sont habituellement gardés. En relation avec les communautés, d’autres installations (crèches municipales) et le secteur privé) ont été mobilisées.

  • Continuité pédagogique

L’ ensemble de la communauté éducative est mobilisé pour assurer la continuité pédagogique dans l’ensemble de l’académie. Cette mesure couvre plus de 612 000 élèves et 128 000 étudiants dans

Bretagne

  • Soutien économique aux entreprises

Les entreprises et les associations bénéficieront d’un soutien économique spécial pour faire face aux difficultés qu’elles ont rencontrées. Outre les mesures déjà annoncées, elles seront éligibles au chômage partiel, qui sera couvert à 100% par l’État. En outre, toutes les entreprises qui le souhaitent pourront reporter le paiement de leurs cotisations et impôts dus au mois de mars.

Informations : www.economie.gouv.fr/coronavirus-business-support

Dispositifs

d’information

  • Pour toutes les informations et recommandations sur COVID-19 : www.govt.fr/info-coronavirus

  • Pour toutes les applications non médicales, une plate-forme téléphonique nationale est disponible gratuitement 24/ 7:0 800 130 000

  • informations sur la santé : www.bretagne.ars.sante.fr

Face à des infections, il existe des gestes simples pour préserver la santé et celle de votre entourage :

• se laver les mains très régulièrement

• tousser ou éternuer dans le coude

• saluer sans serrer la main, éviter de s’embrasser

• utiliser du tissu jetable et jeter

• Évitez les réunions, limitez les déplacements et les contacts

Partager :
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!