Assurance prêt immobilier : comment ça marche ?

9
Partager :

Lorsque vous sollicitez un prêt immobilier auprès d’une institution bancaire, celle-ci vous demandera systématiquement de souscrire une assurance pour ce prêt. Toutefois, même si votre banque vous en propose une, vous avez la possibilité de choisir d’y souscrire chez qui vous voulez. Qu’est-ce que l’assurance prêt immobilier et comment fonctionne-t-elle ? Lisez !

Fonctionnement de l’assurance prêt immobilier

L’assurance du crédit immobilier est une garantie que le remboursement du crédit ne s’arrêtera pas si l’emprunteur éprouve des difficultés à le faire. Elle est donc naturellement exigée par les banques parce que le crédit immobilier est souvent accordé sur de longues périodes.

A découvrir également : Comment changer l'assurance d'un prêt immobilier ?

En effet, l’établissement qui accorde le prêt prend le risque que l’emprunteur ne rembourse pas s’il devient invalide, s’il décède ou s’il perd son travail. Tant de situations qui peuvent conduire à un non-remboursement du prêt font que les institutions financières préfèrent se prémunir en exigeant systématiquement cette souscription.

Outre avec la banque qui octroie le prêt, il est possible de souscrire cette assurance auprès d’une autre institution bancaire ou d’un assureur. Il ne faut donc pas hésiter à se rapprocher d’autres institutions pour demander leur devis. L’assurance prêt immobilier représente un budget considérable dans le montant du crédit. Il peut représenter jusqu’à 30 % du prêt.

A lire également : Le rôle d'un courtier immobilier

Il est donc judicieux de comparer plusieurs offres afin de choisir la mieux adaptée à votre situation et la moins coûteuse. Les économies à réaliser peuvent se chiffrer à des milliers d’euros.

Quelles sont les garanties de l’assurance prêt immobilier ?

Le contrat d’assurance du crédit immobilier comporte des garanties contre plusieurs types de risques. Certaines sont obligatoires et sont exigées par l’établissement prêteur. D’autres sont facultatives, leur souscription est volontaire, mais augmentent le montant des cotisations.

Parmi les garanties obligatoires, il y a la garantie décès et perte totale, et irréversible d’autonomie. L’assureur prendra donc en charge le remboursement du capital du restant en cas de décès ou de handicap extrême causé par une maladie ou un accident. Ainsi, les héritiers pourront prendre possession du bien sans toutefois hériter du crédit impayé.

Il y a également les garanties incapacité temporaire de travail et invalidité totale permanente. L’assureur prend en charge le remboursement d’une partie des mensualités lorsque l’emprunteur ne peut pas exercer son métier ou lorsqu’il devient invalide. Cependant, le taux d’invalidité doit être supérieur à 66 %.

La garantie d’Invalidité permanente partielle est quant à elle obligatoire selon les institutions. Il y a aussi la garantie perte d’emploi qui est également facultative et peut toutefois être exigée pour les CDI de moins d’un an.

Quel est le coût de l’assurance prêt immobilier ?

Le prix de l’assurance d’un crédit immobilier n’est pas fixe et dépend de plusieurs facteurs. Il y a d’abord l’âge de l’assuré ; plus il est élevé, plus grand devient le risque que représente l’emprunteur. Il y a aussi sa santé : si les risques de maladies sont élevés, le montant des cotisations sera lui aussi élevé.

Il y a enfin le nombre de garanties auquel l’emprunteur souscrit dans le contrat d’assurance. Cependant, il y existe une autre variable qui dépend cette fois-ci des assureurs. C’est le taux effectif annuel de l’assurance (TAEA). Au moment de comparer les offres, ce chiffre peut faire la différence.

Si vous êtes en bonne santé et jeune, il peut être intéressant de passer par des assureurs indépendants. Vous bénéficiez des mêmes garanties que les assurances des banques tout en payant moins.

Partager :