Quels sont les types de comptes à terme existants ?

784
Partager :

Un compte à terme représente un compte sur lequel vous pouvez déposer votre épargne pour une durée déterminée. Cette dernière peut être de quelques jours jusqu’à 10 ans. Ce dépôt vous garantit bien entendu la perception d’un intérêt fixe au terme de l’échéance définie. Découvrez ici les 3 types de comptes à terme qui existent.

Le compte à terme à taux fixe

 

A lire aussi : Les institutions financières et organismes de formation en Bretagne : le guide complet

À l’ouverture de votre compte à terme, vous percevrez un taux. Ce dernier constitue le taux qui vous sera servi au cours de la période du contrat. Dans ce sens, plus l’horizon de placement défini est lointain, plus cela a une incidence sur le taux fixe à percevoir. Tout dépend de l’évolution des marchés financiers. Par exemple, au cas où le prix de l’argent va connaitre une hausse, le rendement de tous les produits d’épargne augmentera tout de même.

Il est quand même préférable d’opter pour un horizon de placement lointain, qui peut s’étendre sur 1 an et plus, si les taux d’intérêt sont sur une pente baissière. D’un autre côté, privilégiez un horizon de placement rapproché, entre 1 et 3 mois, si les taux d’intérêt tendent vers la hausse. Dans ce dernier cas, faites en sorte que la souscription d’un prochain compte à terme ait de répercussion sur la hausse.

Lire également : Inclusion financière en Bretagne : découverte des initiatives locales favorisant l'accès à tous

Le compte à terme à taux progressif

 

Les taux progressifs sont de manière générale possibles sur des horizons de placement lointains, 4 ans et plus. D’ailleurs, c’est une option proposée par peu d’établissements. Pour ce compte, sachez que cela succède aux comptes à terme à taux fixe, dont l’échéance est très courte, 3 mois par exemple. En guise de récompense, la banque augmente le taux de rémunération de l’épargnant, et ce, régulièrement.

Sauf que toute augmentation potentielle est connue d’avance. Dans ce cas, ce ne sont pas les marchés financiers qui décident de la hausse. Vous devez donc utiliser les comptes à terme à taux progressif de la même façon que les comptes à terme à taux fixe. À savoir qu’à chaque fois que l’épargnant renouvelle son compte à terme à taux progressif, il a le droit de récupérer ses fonds sans payer de frais.

Le compte à terme à taux indexé

 

Il s’agit d’un compte à terme qui peut profiter de l’influence d’un indice sous-jacent (le livret A par exemple) pour voir son taux de rémunération indexé. Même s’il est question d’un compte rare, c’est bien l’idéal pour minimiser le risque de perte de rémunération sur un placement de long terme. L’inconvénient avec ce genre de compte, c’est lié à la perte proportionnelle en performance de rémunération. Cela intervient en cas d’évolution favorable des taux d’intérêt.

À titre illustratif, le milieu des années 2000 est marqué par la liberté des banques à créer des comptes à terme. Ainsi, les offres de comptes à terme indexés ont vu le jour sur l’évolution du CAC 40. Il faut souligner que ce produit n’a pas convaincu le public pendant cette période. Par ailleurs, sachez qu’il n’est pas facile aujourd’hui de dénicher n’importe quel compte à terme. En effet, les banques ont tendance à les proposer à leur clientèle existante.

Les avantages et inconvénients de chaque type de compte à terme

Les différents types de comptes à terme ont tous leurs avantages et inconvénients. Le compte à terme classique est particulièrement intéressant pour les personnes cherchant à réaliser un placement sécurisé sur une durée déterminée sans avoir besoin d’y toucher pendant la période fixée. Il offre effectivement une rémunération garantie et permet ainsi d’anticiper ses revenus futurs.

Le compte à terme progressif quant à lui peut être un choix pertinent pour ceux qui souhaitent bénéficier d’une évolution favorable des taux tout en limitant leur risque de perte de rendement initial. Il faut garder en tête que ce type de compte offre souvent des taux moins attractifs que le compte classique.

Le compte à terme indexé est idéal pour minimiser les risques liés aux évolutions du marché financier, mais peut aussi offrir une performance moindre si les taux d’intérêt augmentent brutalement. Il faut bien évaluer ses objectifs financiers avant de se lancer dans un placement sur ce type de produit bancaire. Les investisseurs doivent aussi prendre en considération leur profil risque/rentabilité personnel afin de choisir l’option la plus adaptée.

Quel que soit votre choix final, n’oubliez pas qu’il faut se baser sur vos besoins personnels et votre situation individuelle plutôt que simplement suivre les modes ou tendances du moment. Chaque type de compte a ses spécificités propres et connaître leurs aspects positifs comme négatifs vous aidera certainement dans votre prise de décision d’investissement.

Comment choisir le compte à terme qui convient le mieux à ses besoins financiers

Avant de souscrire à un compte à terme, pensez à bien définir votre profil d’investisseur. Voici quelques éléments à prendre en compte pour choisir le compte à terme qui convient le mieux à vos besoins :

• La durée du placement : si vous avez besoin de liquidités dans les mois ou les années suivantes, choisissez une durée courte. Si vous êtes prêt(e) à bloquer votre argent pendant plusieurs années, optez pour une période plus longue.

• Le taux d’intérêt proposé : examinez attentivement les offres des différentes banques, car les taux peuvent varier considérablement selon la durée du dépôt. N’hésitez pas non plus à négocier avec votre conseiller financier afin d’obtenir un meilleur rendement.

• Les modalités de retrait anticipé : certains comptes ne permettent pas ou seulement moyennant une certaine pénalité la sortie anticipée avant échéance, cela doit être pris en considération notamment si vous avez besoin des fonds investis rapidement.

• L’inflation et la fiscalité : tenez compte du niveau actuel de l’inflation ainsi que des taxes appliquées sur les intérêts perçus. Il peut être judicieux de privilégier un produit défiscalisé comme le PEA ou l’assurance-vie plutôt qu’un simple compte bancaire classique.

Pensez à bien paramétrer les caractéristiques inhérentes au placement : durée du dépôt, taux d’intérêt proposé par les différentes banques ou établissements financiers ainsi que les modalités associées à chaque produit.

Partager :