Qui paie les frais d’agence immobilière ?

1526
Partager :

Si vous faites recours à une agence immobilière, il est fort probable que vous n’échappiez pas à la notion de frais. Payez au professionnel de l’immobilier une rémunération pour son travail en tant qu’intermédiaire entre le vendeur et l’acheteur. Il n’existe pas réellement de réglementations afin d’encadre ces frais, encore moins de modalités pour leur paiement. Voyons quand même plus de détails sur le sujet dans notre suite !

Les frais d’agence, qu’est-ce que c’est ?

Pendant une transaction immobilière, la structure immobilière qui est chargée de la vente prend une rémunération sur le montant de la vente du bien. Dans la majorité des cas, cette commission est en effet un pourcentage du tarif de logement. Ces heures d’agence permettent en général à couvrir ses frais (salaires fixes, loyer …) et à rémunérer la structure immobilière. Une partie de la somme est aussi octroyée à l’agent immobilier qui a effectué la vente sous la forme prime.

A lire aussi : Les nombreux bénéfices de l'investissement immobilier en Bretagne : une valeur sûre pour votre patrimoine

Le professionnel immobilier va ainsi apporter son soutien en échange de cette commission dans le processus de vente. Tout ceci peut aller de l’estimation du coût du logement jusqu’à la signature du papier attestant que la vente a bel et bien été conclut. Intervenant comme un intermédiaire entre le vendeur et l’acheteur, l’agence immobilière est au service des deux au même moment. C’est dans cette logique qu’il paraît parfois un peu flou de déterminer avec précision celui qui doit payer les frais à l’agence immobilière.

Transaction immobilière pour vente, qui doit payer les frais d’agence ?

Aucune règle légitime en matière de frais d’agence pour une transaction immobilière n’est adoptée. L’agence est donc libre de fixer comme bon lui semble ces frais et il n’existe pas non plus de loi qui stipule que ceux-ci devront être payés par telle personne. Nous distinguons par contre un certain nombre de principes importants, qui se rapporte au vendeur et à l’acheteur.

A découvrir également : Rénover une propriété en Bretagne : Les principaux défis à surmonter

Premièrement, vous devez savoir que c’est au vendeur de payer en général les frais d’agence. Très souvent, il est celui qui fait appel à l’agence immobilière pour la vente de son bien. Il est tout à fait logique que ce soit à lui de se charger de la rémunération de la structure immobilière. Et c’est exactement le cas dans la pratique, le vendeur assure les frais d’agence.

Fréquemment, le prix indiqué est le prix FAI, c’est-à-dire incluant les frais de l’agence. Secondo, l’acheteur peut s’il le souhaite se charger de payer les frais à l’agence immobilière. Il est évident que celui qui doit s’acquitter des honoraires soit en effet le vendeur, vu qu’il est la personne qui a mandaté l’agence. S’il est vraiment la première personne qui s’est déplacée vers l’agence, alors les frais de démarcheur lui sont destinés. Il n’existe pas donc dans les faits, aucune nécessité à l’acheteur de le faire.

Toutefois, si aucune réglementation n’a été mentionnée dans le mandat en faveur de l’une ou de l’autre, il peut arriver alors que la commission de l’agence soit à la charge de l’acheteur. La structure immobilière devra spécifiquement intégrer dans son annonce les détails concernant le prix ainsi que la commission qu’il doit prendre.

Qui doit payer les frais d’agence immobilière ?

La question de savoir qui doit payer les frais d’agence immobilière est souvent source de confusion. Effectivement, cette question ne trouve pas de réponse claire et précise dans la loi. D’un point de vue légal, il n’y a aucune obligation pour l’acheteur ou le vendeur de prendre en charge ces frais. Cela signifie que tout dépendra du contrat conclu entre les parties lors des négociations.

En pratique, c’est souvent l’acheteur qui prend en charge les frais d’agence immobilière. Le vendeur peut aussi accepter de payer une partie ou la totalité des frais d’agence pour attirer davantage d’acheteurs intéressés par son bien immobilier.

Dans certains cas, il arrive que le contrat prévoie un partage équitable des frais entre acheteur et vendeur. Dans ce cas-là, chaque partie devra s’acquitter d’une part fixe du montant total des honoraires à verser à l’agence immobilière.

Pensez à bien conseiller les vendeurs et acheteurs ainsi qu’à leur agent immobilier de discuter librement et en toute transparence du montant des commissions à verser lors d’une transaction immobilière avant la signature du mandat ou du compromis de vente.

Avant toutes choses, fais attention aux termes employés dans ton contrat : « frais », « honoraires », « commission » sont autant de synonymes utilisés selon les contrats pour désigner ce même élément financier très important au moment où tu vas vendre ton appartement ou ta maison.

Sachez que si vous souhaitez acheter un logement chez un promoteur immobilier, cela peut être différent car ils doivent explicitement afficher les frais d’agence immobilière dans leur annonce et ne peuvent pas être payés à l’avance par les acheteurs, car ils sont inclus dans le coût du projet.

Comment négocier les frais d’agence avec un agent immobilier ?

Lorsque vous achetez ou vendez un bien immobilier, vous devez savoir que les frais d’agence immobilière peuvent représenter une somme conséquente. Il est donc naturel de chercher à négocier ces frais avec votre agent immobilier.

La première étape dans cette démarche consiste à demander des explications claires sur les différents éléments qui composent le montant total des frais d’agence immobilière. En général, ces frais incluent une commission pour l’agent immobilier ainsi que divers coûts liés aux services fournis par l’agence (publicité, visites, etc.).

Une fois que vous avez compris ce qui compose le montant total des frais d’agence, vous pouvez entamer les négociations avec votre agent immobilier. Si le marché est tendu et qu’il y a beaucoup de demandeurs pour chaque bien disponible à la vente ou en location, il peut être difficile de faire baisser les frais. Toutefois, si le marché est plus calme ou si vous êtes particulièrement doué en négociation, il est possible de discuter du montant des honoraires avec votre agent.

En général, la meilleure approche consiste à proposer un tarif légèrement inférieur au taux habituel pratiqué par l’agent immobilier tout en restant réaliste quant au travail accompli par celui-ci. Vous pouvez aussi proposer un partage équitable du montant total entre l’acheteur et le vendeur si cela n’a pas déjà été convenu dans le contrat initial.

Si vous ne parvenez pas à obtenir satisfaction auprès de votre agent immobilier, vous pouvez aussi essayer d’en trouver un autre qui acceptera des frais plus bas. Il est possible de faire appel à un mandataire spécialisé dans la négociation des frais d’agence immobilière. Ne perdez pas de vue que ces frais sont souvent nécessaires pour garantir une transaction réussie et éviter tout litige ultérieur.

Partager :