Race de mouton qui perd sa laine naturellement ?

2
Partager :

Les moutons sont des animaux domestiques appartenant à la grande famille des bovidés. Ils se déclinent sous différentes races avec des comportements variés. Certains d’entre eux ne nécessitent pas d’aide avant de se débarrasser de leurs laines. Ils le font naturellement et efficacement. Retrouvez plus bas quelques-unes de ces races de mouton.

Le mouton d’Ouessant

Au nombre des différentes races de mouton perdant leurs laines naturellement, le mouton d’Ouessant apparait en tête de liste. Connu de tous comme la plus petite race de mouton de France, cet ovin a une manière de vivre qui étonne plus d’un. Étant un tout petit animal, le mouton d’Ouessant ne dépasse pas les 50 cm et pèse généralement entre 11 et 16 kg. De nature rustique, il possède :

A lire aussi : Quels loisirs faire en famille ?

  • un dos droit ;
  • une poitrine assez profonde ;
  • un bassin large ;
  • des membres complètement fins comme sa tête.

Le mouton d’Ouessant a une laine toujours unie et le plus souvent de couleur noire qui peut varier vers le brun ou le blanc. Ses poils recouvrent l’ensemble de son corps y compris son front et ses joues. Ce type de mouton a de petites oreilles fines et bien dressées. Il est très difficile de distinguer le mâle de la femelle. Le seul signe de distinction se retrouve chez le mâle qui porte des cornes torsadées autour de ses oreilles.

L’existence de cet animal originaire de la Bretagne remonte aux années 1750. Pendant longtemps, cette race de mouton a fait le bonheur des peuples non seulement à cause de la bonne qualité de laine qu’elle fournit, mais aussi pour sa viande assez riche. Elle ne nécessite pas non plus un entretien particulier et sert même à désherber de très grandes superficies.

A découvrir également : Tom Cruise : biographie et actus

Au cours du XXe siècle, le métissage du mouton d’Ouessant avec d’autres races bretonnes a causé sa quasi-disparition. Grâce au dévouement d’un groupe d’éleveurs à partir de 1976, cette race de mouton a pu refaire surface. Elle se décline aujourd’hui en des milliers de moutons et est même classée comme race non menacée.

Le mouton du Cameroun

Le mouton du Cameroun tout comme celui d’Ouessant est une race d’ovin qui perd également sa laine de façon naturelle. D’origine africaine et descendant du mouflon sauvage d’Asie, il constitue une race rustique. Cela veut dire que cette race de mouton peut vivre de manière permanente à l’extérieur. Bien qu’elle provienne d’un pays chaud, elle est capable de supporter le froid. Cependant, elle a besoin d’aide lorsque les températures sont extrêmement basses. En été, son poil est épais et court.

En période hivernale, l’animal se protège du froid grâce à une épaisse sous-laine. Au printemps, cette couche de protection hiémale tombe sans aucune aide extérieure. Le mouton du Cameroun n’a donc pas besoin d’être tondu, car il mue tout seul. Il a une espérance de vie de 8 ans lorsqu’il est élevé. Mais, il peut atteindre les 12 ans d’existence s’il est utilisé comme animal d’ornement ou d’entretien d’espace vert.

L’Exlana

L’Exlana est une race de mouton originaire de la Grande-Bretagne et connue pour perdre sa laine de façon naturelle. Cette toute nouvelle race britannique est issue du croisement entre une Blackbelly et une Sainte-Croix. La particularité avec ce type de mouton est qu’il perd son manteau de laine lorsque les températures montent. Cet animal présente les mêmes caractéristiques que le mouton d’Ouessant. En raison de sa capacité à se débarrasser lui-même de sa laine, les bergers n’ont plus à se gêner. Cela leur permet de gagner en temps et en argent, car à lui seul, l’Exlana fait tomber jusqu’à 500 g de laines.

En somme, il existe plusieurs races de mouton qui perdent leurs manteaux de laine sans aucune aide humaine. Il s’agit entre autres du mouton d’Osseant, de l’Exlana et du mouton du Cameroun qui possèdent des particularités qui les distinguent l’un de l’autre. En plus de ces races, il y a aussi la race de mouton de Soay et le Doper qui perdent également leurs laines de façon naturelle.

Partager :