Les particularités des différentes cryptomonnaies populaires du marché actuel

87
Partager :

On peut définir les cryptomonnaies comme des devises virtuelles ou numériques qui ont recours à la cryptographie pour garantir les transactions et contrôler la création de nouvelles unités de monnaie. Elles fonctionnent de manière indépendante des banques centrales et des gouvernements.

En 2009, on a vu le lancement de la première cryptomonnaie, le Bitcoin et les années qui ont suivi, de nouvelles cryptomonnaies ont vu le jour. Chaque cryptomonnaie a ses particularités. Dans cet article, nous allons vous présenter les cryptomonnaies les plus connues et leurs caractéristiques.

A lire en complément : Quelles sont les banques françaises les plus fragiles ?

Le Bitcoin

Comme nous l’avons évoqué ci-dessus, le Bitcoin ou le BTC est la première cryptomonnaie. Il a vu le jour en 2009 grâce à un certain Satoshi Nakamoto. Il reste aujourd’hui le type de cryptomonnaie le plus connu. Le Bitcoin a atteint tous les records en 2020 et cette année-là, c’était lui qui détenait la plus forte capitalisation boursière.

Seulement, sa progression a un peu stagné les années suivantes avec un chiffre de 896 milliards USD en janvier 2022.

A lire également : Les institutions financières et organismes de formation en Bretagne : le guide complet

Côté fonctionnement, il a son propre blockchain avec des transactions vérifiées et validées par des mineurs décentralisés. C’est ce réseau de mineurs qui explique la résistance à la censure et à la manipulation. Même si on dit souvent que la vitesse de transaction avec le Bitcoin est rapide, ce n’est pas vraiment le cas en réalité et précisons d’ailleurs que pour exécuter une transaction, il faut un équipement de minage spécialisé. 

L’Ether

Cette cryptomonnaie a été lancée en 2015 grâce à Vitalik Buterin. Comme le Bitcoin, l’Ether avec le sigle ETH, est aussi basé sur la technologie de la blockchain. Sa blockchain a été baptisée l’Ethereum. Ce qui le différencie principalement du Bitcoin, c’est que l’ETH n’est pas plafonné.

On peut alors créer un nombre infini de coins, en théorie. C’est là que réside l’inconvénient de l’Ether, car vu que l’offre n’est pas plafonnée, la cryptomonnaie peut être inflationniste.

Les différences avec le BTC ne s’arrêtent pas là, car l’Ethereum permet également la création et l’exécution de contrats intelligents. Pour faire simple, sur la blockchain, les programmes peuvent être lancés automatiquement lorsque certaines conditions sont réunies. Sur cette blockchain, on peut également développer des applications décentralisées afin de garantir une plus grande transparence.

Comme l’Ether est une cryptomonnaie très connue, on a tendance à croire que seule sa blockchain permet la création des applications décentralisées. Sachez qu’algorand le permet aussi.

Le Binance Coin

En 2022, on a décerné à Binance le titre de la plus grande plateforme d’échange de cryptomonnaie au monde. Sur cette plateforme, la cryptomonnaie native est le Binance Coin ou le BNB. Son succès s’explique en partie par les frais de transactions réduits. Pour garder une certaine stabilité de sa valeur, la plateforme a « détruit » un pourcentage fixe des coins en circulation.

S’il n’a été connu que depuis peu, la création du Binance coin remonte à 2017. Même si on le connaît en tant qu’utilitaire sur la plateforme Binance, sachez qu’on peut très bien y avoir recours en tant que moyens de paiement dans certains cas.

Fort de son succès, la plateforme a également mis en place une blockchain, la Binance Smart Chain qui est compatible avec Ethereum. Ceci dit, en passant par cette plateforme, on peut régler les frais de développement d’applications décentralisées.

Même si les cryptomonnaies présentent des similitudes, elles sont bien différentes les unes des autres. Celles que nous avons présentées ci-dessus sont connues, mais pour faire votre choix, penchez-vous sur le marché de chaque cryptomonnaie. Privilégiez celles dont le marché vous promet de belles perspectives sur les années à venir.

Partager :