Les erreurs à éviter dans la description de vos compétences sur votre CV

959
Partager :

L’obtention d’un poste en entreprise passe toujours par la présentation d’un CV professionnel décrivant les atouts et compétences du postulant. De ce fait, pour augmenter ses chances d’être retenu, il est important de se démarquer grâce à un curriculum vitae bien rédigé et bien détaillé. Découvrez alors dans cet article toutes les erreurs à éviter dans la description de vos compétences sur votre CV.

Renseigner des informations sans lien avec le poste recherché

Même si l’idée de rédiger un CV pouvant répondre à plusieurs offres d’emploi semble alléchante, il est important d’éviter de le faire. En effet, à chaque offre d’emploi, les entreprises sont toujours à la recherche d’un professionnel qualifié, expert dans son domaine. Ces offres d’emploi se résument souvent en trois éléments permettant de sélectionner le meilleur candidat parmi les postulants :

Lire également : Vacances d’hiver en famille à Barcelonnette : 6 idées d’activités

Grâce à ces différents éléments, il est plus facile de choisir le candidat qui correspond le plus au profil de professionnel convoité. Par exemple, une entreprise recherchant un pianiste professionnel ferait plus facilement appel à une personne ayant pratiqué uniquement du piano pendant 5 ans. Tout le contraire d’un candidat ayant fait un an d’apprentissage avec divers instruments de musique. En clair, pour réussir à décrire parfaitement ses compétences sur un CV, il suffit de mettre l’accent sur les éléments essentiels qui correspondent au profil convoité.

Les fautes d’orthographe

Les recruteurs ont bien du mal à accepter le profil d’un candidat dont le CV est rempli de fautes d’orthographes. En fait, être incapable d’éviter des fautes, même sur son propre CV, est vu d’un mauvais œil par les entreprises. Cela laisse l’image d’un candidat qui manque de professionnalisme. Même si l’on ne maîtrise pas à la perfection l’orthographe, il est important de relire plusieurs fois son CV avant de l’utiliser. À cet effet, il est possible d’utiliser un correcteur d’orthographe pour corriger les fautes dans un premier temps, puis de prendre du temps pour la relecture. Cette méthode permet alors d’envoyer un CV sans la moindre faute orthographique à une entreprise, un atout de taille pour décrocher un emploi.

Rédiger un CV trop long et indiquer ses prétentions salariales

Pour une offre d’emploi, il faut savoir que les recruteurs reçoivent généralement plus de 500 CV à éplucher à la lettre. Toutefois, cela doit se faire rapidement pour gagner du temps et donner rapidement suite à l’offre si le poste offert est une urgence pour l’entreprise. De fait, il est peu probable que les CV longs soient lus en intégralité. Les CV plus courts, et surtout, qui vont droit au but seront quant à eux privilégiés. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est conseillé de ne pas dépasser deux pages pour la rédaction d’un curriculum vitae. Pour mettre toutes les chances de son côté, il faudra faire preuve d’intelligence et de sagesse. Seules les informations jugées essentielles doivent donc apparaître sur votre CV.

Par ailleurs, il est primordial d’éviter de proposer un quelconque salaire de base sur son propre CV. En agissant ainsi, un candidat s’érige en quelque sorte comme un patron devant ses employeurs. Le CV doit servir à décrire vos compétences et non un salaire de base selon vos propres attentes. Il est donc important d’éviter de mentionner ses prétentions salariales dans la rédaction d’un CV.

Utiliser des termes génériques et vagues pour décrire ses compétences

Pour une offre d’emploi, vous devez bien décrire vos compétences. C’est effectivement un point crucial pour les recruteurs qui cherchent à trouver le candidat idéal pour le poste proposé. Utiliser des termes génériques et vagues ne permettra pas de se différencier des autres candidats, voire même risque de desservir son CV. Effectivement, ces terminologies courantes ne sont pas suffisamment précises quant aux compétences que vous pouvez apporter au sein d’une entreprise.

Plutôt que d’utiliser des expressions floues telles que ‘bonne capacité relationnelle’, il serait préférable de mentionner votre talent pour la communication efficace ou vos aptitudes relationnelles avec vos collaborateurs et clients. Il en va de même lorsque l’on parle d’autonomie ou encore du travail en équipe. Si vous êtes capable de prendre les devants dans une situation difficile ou encore si vous aimez travailler sur un projet spécifique et collaborer facilement avec autrui, il faudra alors être spécifique afin qu’il n’y ait aucun malentendu possible sur ce que vous êtes capable d’apporter à l’entreprise.

N’hésitez donc pas à utiliser des mots-clés pertinents qui qualifient clairement vos acquis professionnels. Ceux-ci seront mieux compris par les recruteurs potentiels qui sauront immédiatement où se situe votre valeur ajoutée au sein de leur entreprise.

Ne pas mettre en avant ses réalisations concrètes et quantifiables

Au-delà du choix des mots, pensez à bien mettre en avant vos réalisations concrètes. Effectivement, beaucoup de candidats se contentent simplement d’énumérer leurs expériences professionnelles sans véritablement mettre en avant les réalisations qu’ils ont accomplies. Il ne faut pas oublier que les recruteurs cherchent des personnes capables de faire la différence au sein de leur entreprise.

Pensez à bien penser à 10 % grâce à votre travail acharné et à vos compétences relationnelles, par exemple. Cela pourrait faire toute la différence.

Le but est ici, bien évidemment, de prouver que vous êtes capable non seulement de remplir les missions qui vous seront confiées, mais aussi d’apporter une valeur ajoutée à l’entreprise. Un ensemble cohérent entre la présentation claire de vos compétences et vos réalisations concrètes permettra alors aux recruteurs potentiels ainsi qu’à leur entreprise respective de rendre compte du sens possible pour chacun via cet engagement réciproque.

Partager :