Quels sont les segments de marché ?

150
Partager :

La segmentation de marché consiste à se rapprocher des cibles pour mieux identifier les attentes de chacun. Dans ce cadre, on cherche les points communs des consommateurs sur le marché en question et on évalue également ce qui les oppose. L’idée est ensuite de connaître les attentes et les habitudes d’achat des individus dans un même segment. C’est également utile pour définir le contenu ou le message à diffuser pour les attirer. Quels sont alors les segments à considérer pour arriver à ces fins ? Les réponses dans cet article.

Segment démographique

Le segment démographique est le résultat des données collectées à partir de plusieurs critères dont : le revenu, le genre, l’origine, l’âge, la situation familiale, la situation professionnelle et le niveau d’étude.

A lire en complément : Faut-il s'installer en Bretagne ?

Il s’agit d’un segment parmi les plus importants, obtenu à partir des données réelles de clients existants ou potentiels. Il permet, en effet, de cibler rapidement et efficacement un marché. Sinon, dans le cas inverse, les données peuvent aussi aider à  mieux cerner les cibles d’un marché prédéfini. De plus, on peut obtenir des informations facilement.

Segment géographique

La segmentation géographique est encore plus simple que le précédent critère. En effet, elle consiste à géolocaliser les clients afin de définir la stratégie la plus efficace pour les atteindre. Dans ce cadre, on définit les valeurs locales, les conditions climatiques, les types d’habitat dans la région (urbaine ou rurale), les besoins, les habitudes de consommation, etc.

A lire en complément : Quel travail quand on est asocial ?

Pour obtenir un segment géographique, on peut faire une enquête en ligne ou descendre sur le terrain selon les besoins. Mais cette dernière option reste la plus efficace pour mieux répondre aux attentes des clients.

Segment psychographiques

Obtenir un segment physcographique est un grand atout pour une entreprise. En fait, la recherche consiste à s’intéresser aux comportements et habitudes des gens, à leurs valeurs, à leurs opinions, à leurs personnalités, aux intérêts de chacun et à leur croyance.

Pour obtenir ces données, un sondage en ligne ou une enquête sur place serait efficace. On peut ensuite rassembler les informations pour les transformer en avantage marketing. Analysé avec les autres segments, il est plus facile de déchiffrer les émotions à créer pour mener à l’achat.

Segment comportemental

Avoir un segment comportemental est sûrement la plus compliquée en matière de segmentation. En fait, l’idée est d’identifier la manière dont les clients interagissent avec un service, un produit ou une offre en particulier. Il faut alors vérifier leur fréquence d’achat, les lieux où ils ont l’habitude d’acheter, les prix qu’ils favorisent, etc. Avec les données qui en résultent, on peut distinguer les clients qui ont besoin du service ou du produit au quotidien et qui en fait un objet de luxe. Ensuite, l’entreprise peut définir la meilleure stratégie adaptée à chaque profil.

S’il s’agit d’une activité en ligne, on identifie alors le comportement des visiteurs sur le site. Dans ce cas, on distingue deux types de d’informations : les données online et les données offline. Ces données peuvent répondre aux autres critères de segmentation précédents.

Données online

On parle de données online ou données chaudes quand il s’agit de l’ensemble des comportements des utilisateurs sur le site web au moment T. Ce qui est relatif à la durée qu’ils passent sur le site, aux différentes pages qu’ils ont visités, à leurs types d’achat, à leur occasion de consommation (urgente ou non), à leur comportement d’achat, à l’endroit où ils se connectent, à leur fidélité à une marque, au moteur de recherche qu’ils utilisent, aux appareils qu’ils utilisent, à leur source de trafic, à leur moment de sortie, etc.

Données offline

Pour ce qui est des informations offline ou données froides, on évalue le nombre de visites de chaque utilisateur sur le site, leur historique d’achat, les dates de visite, les dates d’achat, le ou les lieux où ils passent plus de temps sur le site, etc. Bref, il s’agit de toutes les données que l’on peut récolter dans le CRM.

Partager :